Quel est le métier d’assistante sociale?

Qui n’a pas rêvé d’aider les autres? C’est le quotidien d’Alexandre, Isabelle et Véronique, les trois travailleurs sociaux qui, au quotidien, accompagnent ceux qui ont besoin de soutien, les aident dans les moments difficiles (problèmes familiaux, difficultés financières, etc.)

Grâce aux témoignages de nos trois partenaires, découvrez comment devenir assistante sociale : les écoles, la compétence assistante/assistante sociale, le diplôme, ainsi que le salaire et la vie pour exercer ce métier humain.

Quel est le métier d’assistante sociale?

Alexandre : L’assistant social accompagne et guide les enfants, les adultes, les familles ou les groupes en difficulté. Son rôle est d’identifier leurs problèmes et de les guider vers des solutions.

Isabelle : La mission principale de l’assistante sociale est d’aider les personnes dans le besoin. Elle les conseille, les oriente et leur trouve une issue. Elle les encourage à retrouver leur autonomie en les accompagnant dans leur quotidien (solutions financières, logement, garde d’enfants, etc.).

Véronique : Chaque situation est unique et c’est à l’assistante sociale de s’adapter au rythme des personnes qu’elle suit. Pour ce faire, elle les écoute pour mieux comprendre leurs attentes et leurs besoins. Établissez ensuite un plan d’action, instaurant une relation de confiance et d’assistance.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail?

Alexandre : J’aime aider les autres et chercher de nouvelles alliances pour maximiser mon champ d’action.

Isabelle : Mon travail d’assistante sociale me permet d’être proche des personnes qui en ont besoin et de garder une grande ouverture.

Véronique : J’adore quand les gens n’ont plus besoin de mes services. Ils ont retrouvé leur équilibre et leur autonomie, et ils viennent de temps en temps nous donner des nouvelles, ça fait plaisir de voir que notre travail a payé!

Qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre travail?

Alexandre : La partie administrative qui faisait perdre trop de temps. Le salaire, qui ne valorise pas suffisamment notre travail fourni. Je déplore aussi le manque d’hommes dans ce métier.

Isabelle : Des gens qui abandonnent trop vite et malheureusement on n’arrive pas à atteindre l’autonomie. C’est un métier qui génère beaucoup d’anxiété Véronique : Des situations conflictuelles avec les personnes que nous suivons, qui ne comprennent pas toujours tout de suite que nous sommes à leurs côtés, et que toutes nos démarches sont faites dans leur intérêt. Il faut donc s’armer de pédagogie pour leur faire comprendre tout cela.

Quelles sont les qualifications requises pour exercer ce métier?

Alexandre : Je pense qu’il faut du dynamisme et de la réactivité pour travailler comme assistant social. La patience est de mise, car une situation comme la leur ne se change pas en une semaine, il faut des mois, voire des années, pour retrouver la sérénité. Il est essentiel d’aimer les relations humaines.

Isabelle : Beaucoup d’écoute, de patience, de respect et d’ouverture d’esprit. Il faut aussi savoir prendre du recul et aimer travailler en équipe.

Véronique : Ce métier demande beaucoup d’énergie, il faut donc avoir un bon mental pour faire face aux situations des personnes que l’on accompagne. Il faut aussi être curieux, aimer se battre pour les autres, être persévérant et patient.

Quelle est la formation pour devenir assistante sociale?

Un baccalauréat ou un diplôme équivalent est nécessaire pour passer le DEASS (Diplôme d’État d’Assistant(e) en Services Sociaux(e)). Ce diplôme se prépare en 3 ans. Il existe trois voies pour préparer le DEASS : – dans les écoles agréées publiques ou privées, sous réserve de réussite au concours d’entrée – après un DUT Carrières Sociales (2 années d’études) et une sélection, vous pouvez obtenir le DEASS en un an à la IUT, comme ceux de Grenoble 2 ou Paris 5 par exemple.- par Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Existe-t-il des écoles pour les travailleurs sociaux?

Oui, ce sont des écoles publiques ou privées agréées. Certaines écoles éloignées vous préparent au métier d’assistant social comme le CNED, le CNFDI, le Cours Minerve ou Educatel.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent exercer ce métier?

Alexandre : Restez curieux et ayez une bonne culture générale pour apporter un maximum de solutions aux personnes que vous suivez.

Isabelle : Commencer le plus tôt possible par acquérir une expérience dans le secteur social, stage ou travail étudiant.

Véronique : Préparez-vous bien au concours, ne mettez pas la main à la poche, car les matières sont difficiles. De plus, je vous conseille de soigner votre français, car dans notre entreprise il y a une grande partie de l’écrit (rapports au juge sur la situation, demande d’association…).

Quel autre métier auriez-vous pu exercer?

Alexandre : soit psychologue, médiateur familial ou AES.

Isabelle : Pour ma part, je pense qu’elle aurait été AXIS ou sophrologue.

Véronique : Je pense qu’elle aurait tenté une autre aventure en tant qu’administratrice d’une mission humanitaire.

Comment devenir assistante sociale?

Vous devez être titulaire d’un diplôme d’études secondaires ou équivalent pour passer le DEASS (Diplôme d’État d’assistant de service social). Diplôme pouvant être préparé en 3 ans.

Comment se préparer au DEASS?

Il existe trois manières de se préparer au DEASS : 1. Dans les écoles publiques ou privées agréées, après avoir réussi le concours d’entrée. après un DUT Carrières Sociales (2 ans d’études) ou en une année à l’IUT, comme Grenoble 2 ou Paris 5 par exemple.3. par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Quel est le salaire d’un assistant social?

L’assistant social débute généralement sa carrière avec un salaire mensuel brut d’environ 1 500 €. Il peut atteindre plus ou moins 2700 € bruts par mois en fin de carrière.

Recommended For You

About the Author: ACCLRL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.